Catégories
Nexia Praams

Si un algorithme écrivait un best-seller

Le titre de cet article pourra-t-il un jour devenir réalité? Et si c’est le cas, serons-nous capables de distinguer un roman créé par un être humain de celui écrit par une machine? Une intelligence artificielle saura-t-elle nous émouvoir, nous faire rire, nous arracher une larme?

Je trouve ces questions à la fois fascinantes et un peu effrayantes. Fascinantes, parce qu’elles interrogent des notions telles que la créativité, le talent, la passion, la sensibilité, des notions qui jusqu’ici nous paraissent uniquement l’apanage de l’être humain. Effrayantes aussi, car ces questions laissent entrevoir nos limites. Avec chaque avancée technologique, le champ de notre exclusivité humaine se réduit un peu plus. D’année en année, nous développons des algorithmes qui sont de plus en plus capables de faire ce que nous faisons et parfois avec de meilleurs résultats.

Aujourd’hui, des projets comme GPT-3 conduits par la société openAI repoussent déjà les limites de ce qui paraissait de la science-fiction il y a quelques années. Cette application est capable de rédiger un texte basé sur une simple phrase initiale. Je pourrais commencer mon prochain roman et l’application se chargerait de le créer. Elle serait capable de reconnaître mon style, de le reproduire et de composer un texte que je n’aurais qu’à signer. J’avoue que si je ne suis pas enthousiasmé par ce projet, cette perspective me laisse songeur.

Pour l’instant, GPT-3 n’est pas capable de raisonner, de créer un texte sans aucun point de référence initial. Rassurant? Sans doute. Mais, pour combien de temps? L’application présente des failles, mais aussi des dangers qui inquiètent. Les innovations dans le domaine de l’intelligence artificielle se développent à un rythme fulgurant laissant entrevoir un avenir bien différent du présent que nous connaissons.

Donc, pour l’instant, nous pouvons peut-être ressentir un certain soulagement à l’idée que le titre de cet article ne deviendra pas réalité dans un avenir proche. Toutefois, à mon avis, il sera nécessaire de faire preuve de vigilance, car en voyant l’orientation prise par certaines recherches, nous pouvons nous interroger sur les intentions de celles et ceux qui les soutiennent. J’ai le sentiment que notre humanité se rétrécit à mesure que les algorithmes augmentent leurs performances. J’espère que l’être humain sera assez clairvoyant pour préserver cette marge qui ne cesse de rétrécir.

C’est bien ce mélange de fascination et de crainte face au développement des algorithmes qui m’a poussé à écrire mon roman Nexia Praams. L’intelligence artificielle y occupe une place centrale et en voyant les progrès que connaît ce domaine, quelque chose me dit que je dois me dépêcher de publier mon roman avant que la réalité ne dépasse la fiction!

Catégories
Nexia Praams

Le début

Photo de Rido Alwarno provenant de Pexels

Aujourd’hui, j’ai avancé dans la relecture créative de mon roman qui se passait comme sur des roulettes jusqu’au moment où un passage de mon livre m’a fait penser au début du projet. Tout à coup, mon élan a été stoppé par des idées qui me sont venues en tête. Quand j’écris, les choses ne se passent pas toujours comme je les ai prévues. Il faut dire que dans ma vie non plus!

Donc en pensant au début, je suis revenu vers les origines de ce roman. Qu’est-ce qui m’a motivé à écrire un récit autour de l’intelligence artificielle (IA)? Je dois dire que ce thème trotte dans mon esprit depuis quelques années déjà.

J’ai rencontré l’IA dans mon activité professionnelle. Entre autres, j’accompagne des personnes en recherche d’emploi et dans ce domaine, l’IA est présente à différents niveaux, en particulier lors de la sélection de personnel. Tout naturellement, j’ai voulu en savoir plus et peu à peu je me suis aperçu que l’IA était souvent couplée à d’autres technologies telles que la reconnaissance vocale ou faciale, l’apprentissage profond, le traitement massif de data… Bref, toutes ces notions plus au moins inconnues m’ont intrigué.

Plus je pénétrais dans le territoire de l’IA, plus je prenais conscience de l’étendue qui s’ouvrait devant moi. En écoutant les gens, j’ai entendu des messages enthousiastes et plein d’espoir, mais aussi des réactions de méfiance ou même de peur à l’idée que l’IA s’installe dans nos vies. Et j’ai eu envie d’en savoir plus, d’explorer ce vaste territoire pour me faire ma propre idée. De cette exploration est né “Nexia Praams, 2084 l’ère dataïste”.

Comme tout progrès, l’IA comporte sa part de lumière et sa part d’ombre. Dans mon roman, je n’ai pas voulu prendre partie pour l’une ou l’autre, je préfère laisser les lecteurs et les lectrices se faire leur propre opinion. Je n’ai donc pas conçu mon roman comme une dystopie ni comme une utopie. Je vois plutôt l’existence comme un nuancier, avec des couleurs dominantes qui changent selon les lieux et les époques et cela colore mon style d’écriture.

Je vous en dirai plus lors de mon prochain article.

A bientôt!

Catégories
Nexia Praams

Mon nouveau roman

Photo de Rodolfo Clix provenant de Pexels

2017-2018 ont été deux années riches pour moi. En 2017, j’ai commencé mes recherches autour de l’avènement de l’intelligence artificielle (IA) dans notre quotidien avec des lectures, des conférences, des films, des documentaires, des expos dont celle sur le transhumanisme Corps-concept à la Maison d’ailleurs.

En avril 2018, je présentais mes romans au Salon du Livre de Genève avec pas mal d’émotion et en août finalement je me sentais prêt pour commencer l’écriture des premières lignes de mon nouveau projet de roman.

C’était l’aboutissement de plus d’une année d’intenses recherches qui m’ont offert une vue assez complète sur l’IA, un vaste sujet en évolution constante. Mais c’est un passage obligé dans mon processus créatif. J’ai besoin d’un contexte pour ensuite y inscrire un récit. A mesure que mes recherches avançaient, dans mon imagination des personnages sont apparus, des lieux, des objets et peu à peu, la trame d’un récit a commencé à prendre forme.

Comme je ne dispose pas encore dans mon cerveau d’un algorithme qui augmenterait mes capacités, j’avoue que par moments, je me suis senti submergé par le volume d’information à traiter. Donc, il m’a fallu y mettre une bonne dose d’organisation, de planification, de méthode pour parvenir à utiliser ce flux d’information et en faire un roman.

Et ce roman est à bout touchant. Je suis dans la phase de relecture créative. Il s’agit d’un moment-clé pour moi puisqu’il ne s’agit pas seulement de correction, mais aussi de création. En effet, tout au long de ce travail, de nouvelles idées jaillissent, d’autres sont peaufinées. Ce processus est donc en cours et si tout se déroule selon ma planification, fin mai cette étape devrait être terminée.

Le processus créatif d’une oeuvre littéraire vous intrigue ? Je vous invite à consulter régulièrement mon blog où j’ajouterai régulièrement des informations sur l’écriture de mon roman intitulé Nexia Praams, 2084 l’ère dataïste.

Je me réjouis de vous retrouver lors de ma prochaine publication !

Merci pour votre temps!