Catégories
Nexia Praams, 2084 l'ère dataïste

Le début

Photo de Rido Alwarno provenant de Pexels

Aujourd’hui, j’ai avancé dans la relecture créative de mon roman qui se passait comme sur des roulettes jusqu’au moment où un passage de mon livre m’a fait penser au début du projet. Tout à coup, mon élan a été stoppé par des idées qui me sont venues en tête. Quand j’écris, les choses ne se passent pas toujours comme je les ai prévues. Il faut dire que dans ma vie non plus!

Donc en pensant au début, je suis revenu vers les origines de ce roman. Qu’est-ce qui m’a motivé à écrire un récit autour de l’intelligence artificielle (IA)? Je dois dire que ce thème trotte dans mon esprit depuis quelques années déjà.

J’ai rencontré l’IA dans mon activité professionnelle. Entre autres, j’accompagne des personnes en recherche d’emploi et dans ce domaine, l’IA est présente à différents niveaux, en particulier lors de la sélection de personnel. Tout naturellement, j’ai voulu en savoir plus et peu à peu je me suis aperçu que l’IA était souvent couplée à d’autres technologies telles que la reconnaissance vocale ou faciale, l’apprentissage profond, le traitement massif de data… Bref, toutes ces notions plus au moins inconnues m’ont intrigué.

Plus je pénétrais dans le territoire de l’IA, plus je prenais conscience de l’étendue qui s’ouvrait devant moi. En écoutant les gens, j’ai entendu des messages enthousiastes et plein d’espoir, mais aussi des réactions de méfiance ou même de peur à l’idée que l’IA s’installe dans nos vies. Et j’ai eu envie d’en savoir plus, d’explorer ce vaste territoire pour me faire ma propre idée. De cette exploration est né “Nexia Praams, 2084 l’ère dataïste”.

Comme tout progrès, l’IA comporte sa part de lumière et sa part d’ombre. Dans mon roman, je n’ai pas voulu prendre partie pour l’une ou l’autre, je préfère laisser les lecteurs et les lectrices se faire leur propre opinion. Je n’ai donc pas conçu mon roman comme une dystopie ni comme une utopie. Je vois plutôt l’existence comme un nuancier, avec des couleurs dominantes qui changent selon les lieux et les époques et cela colore mon style d’écriture.

Je vous en dirai plus lors de mon prochain article.

A bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code